Coups de coeurs

Pour une poignée de Koumlaks

De la science fiction déjantée !

Où l'on apprend que certains auteurs sont des extra-terrestres et qu'ils jouent à faire l'humain sans que nous ne en rendions compte !

Lors du dernier festival d’Épinal, je discutais avec Laurent Whale de science fiction. Je lui faisais part d’une envie de lire un truc plus léger, plus rigolo… qui sorte un peu des sentiers battus. Il m’a aussitôt répondu : alors, tu devrais lire Sellig ! Comme je vis sans doute moi aussi sur une autre planète, sans télévision, coupé du monde, reclus dans ma grotte, je me suis fait expliquer qui c’était.

poignees_koumlaksDonc pour les êtres tels que moi, Sellig est un humoriste Lyonnais qui écrit de la SF. Comme j’imagine assez bien que les fans de l’humoriste, ou les fans de SF s’étonneront en coeur qu’un tel mélange existe, je suis allé à sa rencontre sur son stand. Bille en tête, je lui ai aussitôt proposé d’acheter le tome… deux de sa série. Il m’a demandé si j’avais le un (on ne sait jamais) puis m’a présenté l’histoire. Quand un show-man présente un livre, surtout le sien, c’est forcément plus intéressant ! Du coup, je suis reparti avec les deux, une dédicace en prime, un sourire et le souvenir d’une rencontre qui mérite qu’on en fasse d’autres.

Je me suis attaqué hier soir au tome un, après avoir réorganisé ma bibliothèque (et forcément retrouvé des trésors enfouis), avec l’idée de lire un roman sympa. J’ai été obligé de lâcher le livre vers 4h du mat’ il n’y avait plus de pages à lire ! J’ai gloussé toute la nuit dans mon canapé, ma femme croyait qu’il y avait un dindon dans la maison.

Il y avait une éternité que je n’avais pas été entrainé au bout de la nuit avec un livre, le dernier dont je me souvienne parfaitement c’était De bons présages, de Pratchett et Gaiman. Et de Pratchett on retrouve des tournures, une ambiance complétement déjantée mais maîtrisée car tout se suit sans fausse note !

Pour commencer, ce livre est préfacé par Bernard Werber qui fait son coming-out et révèle qu’il est, lui aussi, un extra-terrestre. Je me permet de l’écrire publiquement car de toute manière, personne ne me croira. Sellig en est un également, et fait croire qu’il écrit de la fiction. Avec talent !

Ce préambule posé, je me suis régalé à suivre ces personnages aussi improbables. Jugez plutôt : deux loosers d’une compagnie de sécurité intergalactique en cavale, un génie de l’informatique négligé et son associé au bord de la faillite ; un lieutenant de l’armée galactique manipulé au bord de l’alcoolisme ; deux tueurs à gages sans scrupules, etc. Provoquez leur rencontre et découvrez comment pour une poignée de Koumlaks on peut sombrer dans l’aventure.