Clair de runes

Clair de runes du 20-12-2017

Thème : Que cache la Nuit ?

Imaginez un homme, qui une fois la nuit venue ne pouvait plus compter sur sa vue pour assurer sa survie contre d’autres prédateurs, qui eux étaient mieux équipés pour chasser dans le noir.

 

Cette nuit insondable pour lui représentait un danger mortel à ses yeux aveugles, et il devait trouver un moyen de répondre à la question : Qu’est-ce qui se cache dans la nuit ?

 

Sa capacité d’abstraction se mit alors en branle pour concevoir un monde qu’il pouvait comprendre et reconnaître. Il imagina alors le monde nocturne et le fantasma.

 

Si notre rapport avec la nuit a évolué, cette peur primale du noir, de ce que nous ne pouvons ni percevoir, ni décrire, ni même imaginer, est toujours profondément ancrée dans notre psyché. Ces bêtes sauvages que craignaient nos ancêtres ont acquis des contours plus ou moins définis, conservant une stature animale ou devenant plus humains, plus policés mais conservant leur nature de prédateurs.

 

Malgré la technologie et la science qui ont permis de fouiller les ombres, il est peut-être toujours des menaces qui, cachées dans le noir, n’attendent qu’un instant d’inattention pour fondre sur nous.

 

Il suffit de lever les yeux la nuit pour contempler l’univers et ses espaces infinis, sombres, froids et mortels pour l’homme, dont le silence effrayait Blaise Pascal.

 

Dans nos rues aussi, des prédateurs rodent, des prédateurs humains, du moins en apparence, et qui cherchent une proie sans défense pour fondre sur elle et s’emparer de ses biens, de sa vie, de sa chair.

 

Êtes-vous sûr qu’on doit dire aux enfants qu’il ne faut pas avoir peur du noir ?

 

(Retrouvez l’intégralité de ce superbe texte d’Arthur HERVIEU dans le compte rendu)

cdr 16-12-2017