Clair de runes

Films et Livres : le mariage de la carpe et du lapin?

L’histoire sans fin

 

À l’occasion du festival du film européen de Meyzieu, on s’est dit que c’était le moment pour discuter des livres portés sur écrans.

De façon très démocratique, dix œuvres sont sorties des sondages. Dix, alors que des dizaines ont été mises en images ?

Oui, mais c’était l’occasion de parler des classiques, de ceux qui ont marqué une ou plusieurs générations. Alors, bien sûr, on a parlé de Harry Potter et du seigneur des Anneaux, mais aussi de films plus anciens ou plus polémiques. Et personne n’a voulu parler des comics, comme quoi….

Une constante est tout de même revenue : dans un livre, le grand écran, c’est notre tête, les personnages ont le physique qu’on leur donne. Même en BD, on imagine le son de la voix, certaines attitudes.

Au cinéma, on nous impose une image, un ton.

                       

Rivendell version Tolkien                  Rivendell version maquette P.JACKSON

 

Alors, pour nous qui avons BEAUCOUP d’imagination, la mise en film a intérêt à être Très, mais vraiment Très fidèle ou très riche. Malheur au film qui ne respecte pas l’esprit, ni le terreau fertile de l’œuvre d’origine.

Allez, notre sélection, et déjà, le débat fut houleux :

Clair de Runes 5 04 2019_V2