La cave

Tolkien et le silmarillon

Samedi 15 décembre, jour de réunion du club de lecture avant d’aller voir Le Hobbit, Fred nous a présenté Tolkien et a essayé de débroussailler l’univers foisonnant qu’il a créé.

Tolkien (né en 1882) commence à écrire pour son plaisir dans les années 1910, élaborant toute une mythologie autour de langues qu’il invente. L’univers ainsi créé, la Terre du Milieu, prend forme au fil des réécritures et compositions.

Avant de connaître le succès avec son premier roman « Bilbo Le Hobbit » en 1937, il a accumulé des notes sur l’univers qu’il mettait en place, dans le but de donner une mythologie à la Grande Bretagne. Ses notes ont été complétées et diffusées par son fils, assisté de Guy Gavriel Kay (auteur de « La tapisserie de Fionavar », par exemple).

Le Silmarillion nous conte, à travers différents récits, la genèse et l’histoire d’Arda, le Royaume de la Terre. François Ruiz résume de manière générale ce monument de la littérature :

L’Ainulindalë révèle comment Eru Ilúvatar, l’Unique, créa au début de tout les Ainur, les esprits. […]

Dans le Valaquenta, sont dressés les portraits et les attributions des Ainur, tels qu’ils entrèrent dans le Monde pour le construire. […]

Le Quenta Silmarillion est l’histoire plus détaillée de ce Monde, Arda, jusqu’à la chute de Melkor. […]

L’Akallabêth raconte la chute de Númenor. […]

Enfin, le récit sur les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Âge nous explique comment, après la chute de Melkor, Sauron reconstitua la puissance maléfique de son maître, à travers ruses et intrigues. […]

On le voit c’est dense. C’est l’œuvre d’une vie, puisque à sa mort Tolkien n’aura pas achevé ce Silmarillon. Il nous aura donc fallu une matinée pour dégrossir nos connaissance avant de les mettre à profit devant la séance de cinéma.

Du coup, il faudra relire le Silmarillon pour s’y retrouver un peu plus ! 😉 Merci à Fred pour les explications !